• ASBL Odessa

L'Improviste, un théâtre 100% "impro" : genèse et actualité d'un projet unique


Si vous aimez le théâtre, vous avez probablement déjà assisté à un match d'impro, porte d'entrée, pour beaucoup, à l'improvisation. Et si vous vous y intéressez de plus près, vous savez sans doute que l'improvisation, c'est bien plus : un format aux variations infinies, qui dépasse les frontières du théâtre pour s'aventurer dans la danse, dans la musique... et même dans le public !


Tout cela, nous l'avons découvert lors de notre visite de L'Improviste, le premier théâtre de Belgique entièrement dédié à l'improvisation. Ouvert en octobre 2018 à Forest (Bruxelles), rue de Fierlant, L'Improviste compte 330 spectacles par an, en plus de journées d'initiation à l'improvisation, et de projets ponctuels. Nous avons eu l'occasion de discuter avec Patrick Spadrille, fondateur du théâtre et initiateur du projet, afin de découvrir le projet, ses origines et son actualité. Créer un lieu culturel à Bruxelles aujourd'hui, a fortiori d'un genre nouveau, comment ça se passe ?


Question : Quelle est la genèse du projet de L'Improviste ?

Réponse : Au tout départ, le lieu ne devait pas être entièrement dédié à l'improvisation, mais à force d'avancer dans le projet, on s'est rendus compte que si on ouvrait un théâtre, on serait un théâtre de plus dans la faune bruxelloise. Actifs depuis longtemps dans le monde de l'improvisation, nous étions notamment en contact avec un lieu similaire à Lyon, l'Improvidence. On a réalisé que ça pouvait devenir un lieu plus fort, dans lequel on se sentait encore plus légitimes, et le projet s'est renforcé et affiné à partir du moment où l'on a eu cette idée.

Au final, ce projet qui était mûri depuis des années a mis quatre ans et demis de maturation entre l'idée concrète et l'ouverture : ça a été très compliqué, notamment administrativement.

Ca a notamment été fait via un crowdfunding, qui n'a représenté qu'une partie des besoins financiers mais qui a vraiment fédéré autour de notre projet, puisque le site et la page Facebook ont été lancés environ un an et demi avant l'ouverture. Lorsque le projet s'est concrétisé, nous l'avons alors annoncé : beaucoup de gens ont commencé à suivre l'actualité de L'Improviste avant son ouverture, presque comme une série dont on suivrait les derniers développements. C'est quelque chose qui a aidé à susciter l'intérêt, mais aussi à montrer la réalité des choses dans la création d'un tel projet.


Q : Est-ce qu'un lieu comme L'Improviste, ça manquait au paysage culturel belge ?

R : Aujourd'hui, l'impro est arrivée à un stade de maturité qui permet à ce genre de lieu d'exister. L'impro en Belgique, ça a été lancé il y a environ trente-cinq ans, avec les matchs d'impro, et c'est ce qu'il y a eu principalement pendant quasiment vingt ans. Depuis une bonne dizaine d'années, beaucoup d'autres formats émergent et même si le match d'impro reste indétrônable dans l'inconscient collectif, il y a beaucoup plus de voies d'accès, aujourd'hui, pour les improvisateurs.

Il y a une sorte de cercle vertueux qui se crée : à force d'aller voir des choses nouvelles, on veut créer des choses nouvelles, et c'est aussi l'objectif d'un lieu comme L'Improviste. En venant voir ici des spectacles différents, cela donne envie d'aller plus loin. C'est un phénomène qui émerge partout en Europe, qui a un impact très positif sur les propositions des compagnies, qui doivent se démarquer et proposer des choses inédites !

L'Improviste, en plus d'être une terre d'accueil pour les improvisateurs, c'est aussi quelque chose qui les pousse à aller plus loin.

Q : Vous proposez énormément de spectacles par an, et également des journées d'initiation ou des formations. C'est beaucoup, non ?

R : Cela s'explique d'une part économiquement, parce que nous fonctionnons sans subsides, en autonomie. Mais c'est aussi lié à ce foisonnement de l'improvisation.

Nous sommes peut-être l'un des théâtres à Bruxelles qui propose le plus de spectacles, mais avec l'improvisation, c'est plus facile : il y a peu de changements de décors, d'installations. Nous avons une salle avec une grande flexibilité du point de vue technique, ce qui permet de proposer aux compagnies de la variété dans les lumières, les sons...

Une des raisons d'être de ce lieu, c'est notamment ces possibilités d'improvisation à partir des sons, de la lumière : le régisseur fait partie de l'improvisation. C'était important pour nous d'être à la pointe, techniquement, car cela stimule justement la créativité et cela rend notre lieu d'autant plus attrayant pour les compagnies.

NDR : La salle peut également être louée, et est très modulable !


Q : Un peu plus d'un an après l'ouverture, comment définissez-vous votre public régulier ?

R : Ce qui est génial, c'est ce que ce public est très varié. Il y a tous les âges, des gens du quartier mais aussi de tout Bruxelles ou de plus loin. Les gens font le déplacement pour un lieu entièrement dédié à l'impro, ça pique la curiosité.

On l'a aussi constaté cet été, avec beaucoup de touristes qui profitaient de leur passage à Bruxelles pour aller voir un spectacle d'improvisation. A terme, on espère pouvoir faire partie de l'offre culturelle touristique de la ville.



Q : Odessa organise en mars l'évènement Art&Food @ The Bascule, qui fait se rencontrer art contemporain et gastronomie. A L'Improviste, tous les jeudis, on retrouve À TABLE !, où les comédiens sont "confrontés" à de la vraie nourriture, qu'ils doivent toucher, manipuler, manger . Quel lien faites-vous entre l'art et la nourriture ?

R : D'habitude, en improvisation, on fait semblant de tout : de manger, de toucher, de tenir un téléphone... Dans A Table, il y a une volonté de n'utiliser que du vrai. Ca donne une dimension à laquelle ne sont pas habitués les improvisateurs, et qui rajoute du concret.

La réaction à la nourriture est très importante : la nourriture nous parle, nous influence.

Est-ce qu'on mange salement, proprement, rapidement ? Le rapport à la nourriture raconte déjà beaucoup sur un personnage. C'est quelque chose qui occupe une place prépondérante dans la journée de tout le monde, et qui est très ancré dans la culture.


Q : Certains des spectacles sont en anglais, ce qui a notamment un attrait pour les expatriés qui vivent à Bruxelles. C'est quelque chose d'important pour L'Improviste ?

R : Oui, notamment parce que l'offre culturelle proposée aux expatriés n'est pas très grande. Beaucoup arrivent à Bruxelles sans connaitre grand monde, et se sentent un peu déracinés, donc venir voir un spectacle en anglais, c'est l'occasion pour eux de se retrouver avec des personnes qui partagent la même chose qu'eux.


Q : Comment se présente le futur ? Quels projets mijotez-vous ?

R : Il y a des discussions en cours pour des collaborations internationales, mais plus concrètement, le programme est disponible jusque mai sur notre site, et nous avons beaucoup de nouveautés prévues. Notre objectif est de continuer de varier les choses le plus possible, et de continuer à stimuler la créativité des compagnies d'improvisation, peut-être avec une sorte d'appel à projet.

Le but est de ne pas chercher à reproduire ce qui marche ailleurs, mais aller chercher l'artiste en soi, voir ce qu'on aime faire, ce qu'on a envie de dire.


-------

Cette saison, L'Improviste a déjà des dizaines de compagnies pour des créations plus diverses que les autres, mais également un beat-boxer mondialement connu ou, récemment, une compagnie de danse pour un spectacle de danse improvisée. Un lieu tout neuf donc, qui ne prendra pas la poussière, car il est toujours en mouvement et semble n'avoir de cesse de se renouveler et de diversifier ce qu'il propose.

Si vous n'en avez pas encore eu l'occasion, foncez à L'Improviste, et laissez-vous emporter dans une aventure dont personne ne connait encore la fin.

L'occasion également de soutenir ce projet belge, de donner de la force à des idées novatrices et 100% indépendantes comme celles-ci : bref, ne passez pas votre chemin !


Infos pratiques :

L'Improviste

120 rue de Fierlant 1190 Bruxelles (Forest)

E-mail : info@improviste.be

www.improviste.be

https://www.facebook.com/TheatreImproviste


ASBL Odessa​​

odessa-odessa@laposte.net

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Noir LinkedIn Icône

Inscrivez-vous à notre newsletter

et ne ratez aucune info !