• ASBL Odessa

Entrez chez MICA : vous ne serez pas déçus !

Mis à jour : 21 nov. 2019



Le comptoir où sont exposés les plats du jour. Mica Food propose aussi des indispensables : pâtes, sauce tomate, bons vins...

Si vous fréquentez le quartier de la Bascule, peut-être êtes-vous familiers de la grande diversité et qualité des commerces qui le peuplent. Mais peut-être n’avez-vous jamais franchi la porte de MICA, un artisan situé rue Vanderkindere, qui propose une carte variée évoluant avec les saisons : laissez-nous vous faire découvrir ces épatants passionnés de cuisine, qui vous font voyager à chaque bouchée. La carte varie tous les jours, et vous propose une panoplie de plats végétariens, bio, des salades, des viandes, des volailles, des poissons ainsi que des soupes et des desserts.


La première chose qui accroche le regard, avant même que notre intérêt soit happé par les vitrines regorgeant de plats colorés, c’est la grande cuisine ouverte avec ses employés souriants, les mains pleines de préparations diverses.


« Nous n’arrêtons jamais de créer - pour nous, déjà, car nous sommes passionnés, mais aussi pour nos clients, qui profitent du renouvellement et de la diversité de notre carte ».
Myriam, fondatrice de Mica Food

L’expérience de Miriam, qui a co-fondé MICA il y a sept ans, c’est celle d’une découverte tardive qui s’est transformée en véritable passion. A l’origine formée en sciences politiques, elle cherchait un travail « de jour » avec une amie habituée de la restauration. Après avoir cherché à s’implanter dans des endroits plus urbains, comme la place Flagey, elles sont tombées par hasard sur cette petite surface de la rue Vanderkindere, qu’aucune d’elles ne connaissaient - au final, Miriam se dit maintenant ravie du quartier, de son côté « campagne dans la ville » et de la proximité avec d’autres artisans de qualité.


Si son associée n’est plus dans le projet aujourd’hui, celui-ci a depuis bien grandi : l’équipe compte maintenant 8 à 9 personnes, toutes issues de parcours différents. Certains des employés ont une formation en cuisine, mais pour une bonne moitié, c’est par des chemins détournés qu’ils sont arrivés. Ils sont issus des quatre coins du monde et amènent leur origines en cuisine. Tout le monde s’écoute chez MICA : ils travaillent ensemble.


« Le plus important, c’est que ce soit délicieux ! »


Et ça marche : ses clients raffolent particulièrement du saumon mariné, une de ses spécialités, ou encore de ses falafels. Leurs plats "signature" : le saumon mariné écossais Label Rouge, les fish cakes au panko et herbes, les tagliata de bœuf sauce Teriyaki, la salade kale et quinoa aux pommes et grenades…

On le voit à leurs spécialités, le voyage est dans l'assiette : c'est une cuisine inventive, généreuse, qui regorge tant de nouveautés que de classiques de l'endroit, que l'on retrouve avec plaisir à chaque visite. La carte varie tant que l'on ne peut se lasser. Les produits sont frais, respectés, variés : que demander de plus ?


L'esprit collaboratif de l'entreprise, on le retrouve bien sûr dans la nourriture : travailler avec des passionnés, « C’est génial, pour moi, car il n’y a pas de limites, et c’est très ouvert : nous sommes capables de tout tester, de tout renouveler, et c’est peut-être ce qui explique en partie notre succès. »


Miriam est amatrice d’art contemporain, et d’art de manière générale, et, pour elle, le monde de la gastronomie et le monde artistique se touchent et se rencontrent, que ce soit dans les textures, les couleurs, mais aussi dans la réflexion esthétique.


C'est une question qui la touche particulièrement en tant que traiteur, car il s’ajoute alors une réflexion quant à l’aspect du produit, qui va être manipulé par le client, réchauffé, servi.


Mais de manière générale, Miriam semble préférer la cuisine qui ne fait pas trop de chichis : selon elle, plus elle mange dans des endroits variés - du restaurant étoilé au boui-boui new-yorkais, plus elle se rend compte que le plus important, c’est le gout, les textures. Une certaine sensualité, sans trop de sophistication : pour elle, on retourne vers quelque chose de plus rustique, plus généreux - notamment avec l’influence des cuisines ethniques.


« Les belges sont créatifs, ils aiment bien manger, ils sont curieux de tout ! »

A Bruxelles, la gastronomie est un art très vivant : elle trouve que le paysage culinaire belge est fantastique. On y trouve, selon elle, une qualité d’offre très diverse, surtout par exemple lorsque l’on compare à d’autres capitales.


Bref, un artisan "coup de coeur" à découvrir sans plus attendre !

Faites-vous plaisir, et dégustez : ce sera aussi bon que beau.


MICA participera à l'événement Art&Food @ The Bascule en mars 2020 !



MICA 468, rue Vanderkindere, 1180 Brussels T : +32 (0)2 345 21 12 M : info@micafood.be

Mardi - Vendredi : 10h - 18h30 Samedi : 09h - 16h

Fermé le dimanche et lundi.





ASBL Odessa​​

        Tél : 0479/363475

Rue Dodonée 32

1180 Uccle

odessa-odessa@laposte.net

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Noir LinkedIn Icône

Inscrivez-vous à notre newsletter

et ne ratez aucune info !